2001 - Fleurs de sang > Dossier médias > Analyse
Analyse Contexte

 

Analyse de Frédéric Bas

Comme son titre l’indique, "Fleurs de sang" appartient tout entier à la dimension physique et sensuelle de l’œuvre de Tanner, apportée par Myriam Mézières dans "Une Flamme dans mon cœur" ou "Le Journal de Lady M". C’est d’ailleurs l’actrice qui a signé le scénario à partir de souvenirs autobiographiques et qui l’a même coréalisé avec Tanner. À nouveau, c’est un portrait de femme, et à nouveau s’y laisse voir la liberté d’être d’une figure hors norme, Mézières s’y révélant encore comme une actrice extraordinaire, offrant son corps et ses tourments dans un abandon rare, profondément émouvant. Si l’action du film se déroule sur une période de cinq ans, permettant de suivre l’évolution d’une relation douloureuse entre une mère et sa fille, le parti pris de départ est de ramasser cette durée plutôt que d’en suivre une hypothétique chronologie psychologique. La relation est saisie comme un bloc, dont on suit les fissures mais sans trop signaler le lieu de l’effritement. Ainsi, s’il y a bien deux temps distincts dans l’histoire : d’abord, la mère et la fille ensemble dans la même bohème ; ensuite, les deux séparées par la société, chacune confrontée à ses choix et à ses errances. Le rôle de la coupure est moins de répondre à un prévisible "Que vont-elles devenir ?", préparant le débat banal "Comment une fille peut-elle vivre sans sa mère (et vice et versa) ?" que de marquer les métamorphoses d’un même corps, une identité double mère / fille qui est moins montrée dans le film comme un couple social dont on soulignerait les hauts et les bas que comme une seule figure féminine à deux visages. La beauté du film tient dans cette fusion constante entre les deux personnages, ce jeu de rôles permanent qui finit par donner aux frontières mère / fille des contours troublants entre le lien incestueux et le transfert d’identité.

Alain Tanner - "Ciné-Mélanges" Editions du Seuil - www.seuil.com - 2007

Mise à jour le Mercredi, 12 Octobre 2011 13:43