1962 - L'école

(Sources : “Tanner Alain” de Christian Dimitriu – “Collection cinéma – Henri Veyrier” – 1985 – Droits réservés – Alain Tanner © Actua Films)

Synopsis

Documentaire – C’est un film de commande en polyvision pour la 12ème triennale de Milan. Le sujet est l’école moderne avec comme support l’école Geisendorf à Genève. Grâce aux trois écrans, il peut présenter simultanément les enfants, la matière (poutrelles, briques, boulons, bois) et l’architecture.

(Sources : “Tanner Alain” de Christian Dimitriu – “Collection cinéma – Henri Veyrier” – 1985)

Photos du Film

(Sources: “Tanner Alain” de Christian Dimitriu – “Collection cinéma – Henri Veyrier” – 1985 – Droits réservés – Alain Tanner © Actua Films)

(Sources: “Tanner Alain” de Christian Dimitriu – “Collection cinéma – Henri Veyrier” – 1985 – Droits réservés – Alain Tanner © Actua Films)

Photos du tournage

(Sources: Alain Tanner-John Berger, Tome 23, Coll. Théâtres au Cinéma, Bobigny 2011 – Droits réservés – Alain Tanner © Actua Films)

Contexte

Le contexte biographique d’Alain Tanner

En 1961, pour la 12ème triennale de Milan, deux architectes de Genève, Georges Brera et Paul Waltenspuhl, qui avaient construit l’école Geisendorf à Genève, demandent à Tanner de réaliser un film qui devra être projeté sur un triple écran. Le thème est celui de l’école moderne, abordé sous le double aspect architectural et pédagogique. Le cinéaste réalise donc, en polyvision, “L’école” (1962). C’est pour lui l’occasion d’explorer de nouvelles possibilités formelles et techniques. Grâce aux trois écrans, il pourra présenter simultanément les enfants, la matière (poutrelles, briques, boulons, bois) et l’architecture. A préalable, Tanner doit prévoir la construction d’une cabine avec trois projecteurs couplés, un système de trois écrans et, surtout, le montage des trois films sur une table à un seul écran, ce qui confère à l’entreprise son caractère de véritable exploit.

(Sources : “Tanner Alain” de Christian Dimitriu – “Collection cinéma – Henri Veyrier” – 1985)

En 1962, au moment où la nouvelle loi sur le cinéma va bientôt être appliquée, Tanner crée l’« Association suisse des réalisateurs », pour être représentés dans la nouvelle commission. Tanner est le premier délégué de cette association à la commission fédérale sur le cinéma. La même année, la Suisse commence à se préparer à l’Exposition nationale, qui aura lieu à Lausanne en 1964.

(Sources : Laura Legast – “Histoire du cinéma suisse de 1962 à 2000” sous la direction d’Hervé Dumont et de Maria Tortajada – Editions Cinémathèque suisse et Gilles Attinger – 2007)

Par A. Tanner

Annecdote

« À l’époque, il fallait saisir sa chance au vol ; pas question de créer en toute indépendance : le règne des commandes. Par exemple, ce court-métrage de vingt minutes sur l’architecture scolaire que nous avions tourné pour la Triennale de Milan en 1961, un mélange poétique sur la brique, le béton, le fer, les enfants, les jeux, les sons, réalisé pour passer sur trois écrans. »

(Alain Tanner, Positif n° 135, février 1972 – Sources: Alain Tanner-John Berger, Tome 23, Coll. Théâtres au Cinéma, Bobigny 2011)

Fiche technique

Titre : L’école
Année : 1961
Genre : documentaire
Réalisation : Alain Tanner
Photographie : Fernand Reymond, Adrien Porchet
Montage : Alain Tanner
Sortie : –
Prix : –
Production : Actua Films
Distribution : –
Format : 20 minutes – noir / blanc
Tournage : Genève, Zurich et Bellinzona
Particularité : Film tourné en polyvision (écran triple) pour la Triennale de Milan, exposition d’architecture consacrée à l’architecture scolaire dans le monde
Droits mondiaux :
Version originale :

(Alain Tanner – “Ciné-Mélanges” Editions du Seuil – www.seuil.com – 2007)

0
Vues de films
0
Films
0 %
Taux d'engagement

Partenaires officiels

Retour haut de page